Le mot du president

Mars 2016

Plusieurs nouveaux membres se sont joint au Club cette année et je les remercie de participer à l’essor du CEB au Québec. Quelques dossiers importants sont sur la table présentement et nous y travaillons fort pour nous faire entendre. D’abord la question de l’enregistrement des armes de chasse, nous sommes membres de la Fédération Québécoise des chasseurs et pêcheurs et à travers celle-ci nous appuyons tous les efforts mis de l’avant pour contrer cette mesure ridicule qui si elle est adoptée engloutira encore des millions de dollars sans pour autant améliorer la sécurité du public. L’autre dossier qui concerne tous les éleveurs et propriétaires d’épagneul Breton, c’est la dernière directive de l’ordre des médecins vétérinaires du Québec concernant la caudectomie ( coupe des Queues chez les chiens.) Pour notre race et surtout pour ceux qui chassent avec leurs chiens soit la grande majorité, c’est dramatique. L’Épagneul Breton, si on lui laisse sa queue naturelle, celle-ci n’a que très peu de protection et celle-ci se blesse en seulement quelques heures de chasse. Ces blessures se traduisent par des saignements abondants qui sont difficile à arrêter. La guérison prends des semaines et aussitôt que le chien est remis en chasse, voila que cela recommence. Aussi bien dire qu’on perd le chien pour l’automne qui est déjà pas assez long. Nous travaillons donc avec le comité chien de chasse Québec à la FÉDÉCP pour tenter de faire adapter des changements qui nous seraient plus favorable et empêcherait ainsi de blesser nos chiens indûment.

Nous commençons aussi bientôt notre programme relève, c’est à dire aider les nouveaux venus au CEB à entrainer leurs chiens pour la prochaine saison de chasse. Cette année encore, la fondation héritage faune nous a accordé une aide financière de 1000 dollars pour réaliser ce projet.

Merci à la Fondation pour cette aide précieuse qui bénéficiera à nos membres encore cette année.

Reynald Lefebvre

Président.CEB

Octobre 2015

La saison de chasse bat son plein et j’en profite pour souhaiter à tous une excellente saison en toute sécurité. Même durant cette saison, des gens travaillent pour la réfection de notre site web qui sera revampé au complet, ce qui rajeunira l’image de notre club. Vous pouvez participer activement à cette cure, en faisant parvenir vos photos d’Épagneul Breton et vos expériences vécues au Club à Robert Chartrand à l’adresse suivante C. E. B. CHARTRAND ROBERT (rochartr@sympatico.ca)

Nous espérons pouvoir vous présenter officiellement le nouveau site à l’assemblée générale prévue le 28 novembre prochain. Assemblée à laquelle nous souhaitons vous voir en grand nombre pour échanger sur les projets de la prochaine année. Vous faites parti de la dynamique du Club, il serait donc bon que vous veniez vous exprimer sur l’organisation des activités la composition du comité de direction.

J’insiste sur l’importance de votre soutien de près ou de loin dans la mission du CEB de travailler non seulement au maintien mais à l’amélioration de notre race tant en standard morphologique qu’en travail. Si aujourd’hui, vous pouvez trouver des chiens de qualité avec d’excellents caractères sociables et des aptitudes de chasses hors du commun, c’est grâce aux efforts des éleveurs membres qui s’investissent dans un travail de sélection de bons géniteurs et pratiquent un élevage rationnel. Je ne peux passer sous silence ce travail colossal de nos éleveurs membres actuels soit l’élevage du chenil du chasseur (Pierre et Vivianne Fecteau ), l’élevage des Sonnaillons (Daniel LeBlanc et Nancy Tremblay), L’élevage de la crête bleue ( David Campbell) et l’élevage de l’Ozalée de l’aulnaie (Reynald et Frédéric Lefebvre). Bien entendu, on n’y achète pas un chiot comme une paire de souliers. L’élevage n’est pas de la production industrielle et doit se faire en respectant certaines conditions pour maintenir les géniteurs en pleine santé. Il est aussi important de bien choisir la famille qui adoptera le chiot pour éviter que celui-ci se retrouve entre de mauvaises mains et soit laissé à lui-même ou abandonné. Ce sont des êtres vivants qui dépendent de nous entièrement et ont besoin d’un encadrement social et chaleureux, même si ce sont des chiens de chasse.

À ceux et celles qui ont joint le CEB en 2015, je dis Merci de votre participation, ceux et celles qui se demandent si cela vaut la peine de venir au CEB, je dis venez nous rencontrer en 2016, nous sommes un groupe de passionnés accueillants motivés par l’Épagneul breton et tout ce qu’il peut faire pour nous faire plaisir.

Reynald Lefebvre

Président CEB